Merci mon âme-ie de m'avoir rencontré.

Pour nous... à l'amour!

En cette époque décallée, trop nous sommes sur cette bonne vieille Terre selon les avis médiatiques, pourtant pas assez si l'on considère le nombre de "je me sens seul(e)", "je suis suis seul(e)", "je voudrais rencontrer quelqu'un", et d'autres lamentations ou cris sanglotant du coeur..

Voyons ça de plus prêt si vous le voulez bien.. J'ai des ami(e)s, des vrai(e)s, au delà de tout ces kilomètres, et depuis tant de temps. J'ai des copains/copines, qui se manifestent par moments selon nos vies, au grès des besoins de chacun.. et puis bcp de connaissances (plus encore si l'on en croît facebook) qui eux, se manifestent très discrètement, par un tout petit signe de reconnaissance "ouh ouh je suis là, et j'approuve!". Parfois quelques mots sont échangés, et pour être honnête, plus ils me font rire, plus je les apprécient, même si la constance à travers le temps est absente.

La constance... parlons en! Cette douce et chaleureuse constance, qui fait aujourd'hui défaut à tant de personne. Nous recherchons je crois un absolu, dans nos relations, qu'elles soient amoureuse ou familiales ou encore amicales. Moi la première, je l'avoue.. nous cherchons donc un absolu, qu'est la fusion, la passion, d'être entendus et compris en un instant. Ces choses existent, elles sont vraies, et je dirais même naturelles, tant elles sont une évidence, avec certaines personnes seulement. Oui, le monde est ainsi fait, que bien peu d'entre nous sont capable de ressentir ça, avec autant d'entre nous. Nous ne sommes pas tous connectés aussi fort les uns aux autres.

La constance.. quand cet absolu est vécu entre deux personnes, grâce à l'amour évidemment, mais cet amour ne viendrait-il pas d'une profonde reconnaissance de l'autre? De Soi en l'autre? La constance devient alors profonde, et se vit sur un autre niveau: dans le coeur. Dans l'âme. Dans l'amour...

J'ai une constante dans ma vie, qui s'est échelonnée en prime:

Il y a eu au début de ma vie "consciente" si je puis dire, en tant qu'adolescente et jeune adulte, un prénom: Kévin. J'en ai rencontré plus d'un, et ma foi... que je les ai aimé tous ces Kévin.. parfois d'un amour romantique et brûlant telle la passion je m'y suis évidemment brûlée rien que le son qu'émet ce prénom pique, et aimante, il est intrigant et ses sons résonnent comme celui du petit Korigan... Ce prénom m'invitait à venir par son "vin", autant qu'à m'y piquer telle la belle au bois dormant sur son K. D'un amour admiratif un peu démesuré aussi, amicalement, à lui excuser même l'incompréhensible bassesse humaine.. jusqu'à accoucher moi même de Kévin, dans les yeux duquel j'ai trouvé le sens du mot amour. Le vrai!

Une autre lettre le A, pour un autre prénom qui jalonne ma vie Aurélie. Ah là là... ces Aurélie... comme ce A pétille ! Les Aurélie en général, en tous cas celles qui sont entrées dans ma vie, sont pétillante, entières, elles tranchent sans s'étendre sur quelqconque jugement elles tranchent et c'est tout. Tout, ou rien mais c'est comme ça, point. Je les aime très fort, elles sont fortes, tellement fortes ces A!! A c'est un début, de l'alphabet, une 1ere lettre avant toutes les suivantes, à ce titre je les trouve battante, encourageantes, fonceuse.. A de Admiration, de aventurière, de AVEC, ou de AMOUR, comme le 1er.. "Avec tout mon Amour", ou "A la force de mon Amour, qu'il t'accompagne"... et puis l'amour, c'est l'ÂME. L'âme, oui mes A, elles sont finalement un peu le reflet des points fort, de moi même.

Il y a eu depuis très petite ce M.   M... dont un prénom qui a beaucoup été prononcé de tous côtés, que je préfère taire de l'avoir trop entendu. Ou celui de ma Maraine, que je porte également en 2e prénom, femme que j'aime admirativement et profondément, elle qui était et est toujours, remplie d'un amour tout aussi grand. M, comme maman, comme certain prénom réccurent, comme AIME.. le son de cette lettre.. comme MOI. Ce M, au jour d'aujourd'hui, je n'ai pas encore accouché de ce M! Je ne sais à quoi il ressemblera ce doux M, mais à en juger par sa sonorité, ce sera à n'en point douter une révélation, la douceur même, la fin d'un cycle de recherche probablement et le début d'un autre d'accomplissement axée sur MOI AIME, AIME MOI.... ou m'aimer..? Ce M, me ramène donc à moi même, à l'amour, l'amour de moi sans aucun doute, autant que l'amour tout court, comme le premier rencontré sous le chaleureux prénom de Kévin..  Le M de Mer aussi, qui comme moi et mes propres tempêtes intérieures est indomptable, mais sans laquelle je ne sais plus vivre, tant je l'aime et en éprouve le besoin, d'y être, d'être là, à son bord ( au bord de l'eau, autant qu'à bord de moi même..)

Il y a aussi le C. Ce prénom également, Claire. Quelle clarté! Une idée d'ailleurs que je verbalise en bien des reprises: "c'est clair!", ce petit jeu de mots qui me plaît et m'amuse tant aussi "c'est clair Claire!" (autant que "Hello Elo", petit clin d'oeil à l'amie de toute ma vie ou presque..). Et oui mon adorée Claire, c'est clair. Pour toi, pour moi.. notre rencontre fut drôle.. souvenons nous que nous étions alors enceinte, et de très peu de distance en dates, en chiffres.. Nous n'avons pas accouché en même temps, mais de nous même ou d'une partie de nous même si. Ou presque. Claire, mon grand C, C Clair... être, et lumière... oh oui, combien ce beau C m'a éclairé! Et m'éclaire encore. Rencontrer quelqu'un capable de parler le même langage de coeur, de femme, et d'âme... nous nous comprenons sans même nous expliquer, nous vivons des périodes de compréhension ou de prise de conscience similaire, de plus en plus en même temps et ensemble, à travers nos rêves, nos vies et nos mots autant que nos maux. Elle m'a dit un seul mot sur une expérience et tout s'est mis en lumière et s'est rangé dans un ordre où le puzzle est presque complet. Mon C.. C pour calme, pour complicité, pour compassion.. compassion n'est pas que AIMER comme mon M, mais ÊTRE à la place, presque être l'autre sur un temps déterminé. C'est une connexion. C, comme connexion... oh, et cette connexion, oui, elle me l'a apporté, ou me l'a apprise, ou fait prendre conscience qu'importe! Mon C, comme mon coeur, C mon p'ti bout d'âme à moi!

Alors cette constance? un autre C,comme c'est amusant... La constance que je cherche tellement en l'autre, que je ne perçois que rarement, ce que je déplore, cette constance dans les sentiments et les relations, qui amène enfin que je voudrais qui amène à être fidèle à l'intérêt que l'on porte aux personnes que l'on aime, à revenir vers elle pour lui montrer cet intérêt, à savoir si à cette date ça c'était bien passé? Si ce qu'elle a dit l'autre jour a trouvé réponse? Si ce qui est important pour elle, et qui ne l'est pas forcément pour moi c'est bien terminé, et où en est l'avancement de tel évènement? Cette constance là, dans l'intérêt porté à l'autre, cette constance de coeur, de partage "d'égocentrisme" si je puis dire, car dans son cas là on déporte le centre de son attention sur l'autre, et plus sur soi, au moins le temps fugace d'aimer l'autre personne, pendant qu'on y pense.. C'est à mon sens ce qui manque aujourd'hui. C'est ça aujourd'hui, qui nous rend tellement seuls... Qui s'intéresse à Soi? Qui prend la peine de m'aimer le temps d'une pensée? Quelle preuve en ais-je?
Ceux qui peuvent répondre à cette question, ne peuvent que gagner du temps, à savoir vers qui leur coeur est en constant échange d'énergie, d'amour, de Moi, de M, de coeur de clarté et de C..... Ne cherchez pas c'est prénoms, ou ces lettres dans votre vie, cherchez plutôt la constance dans votre vie, et son enrichissement pour vous.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×